Madmoizelle Nappy 3/4

le

wpid-wp-1422086526269.jpeg

Bonjour Madmoizelle.com,

 

Je suis une Mademoizelle Nappy ¾ ravie d’entendre le thème de ton article.

Il faut que tu saches une chose avant de te lancer.

Chez nous autres, les Femmes Noires & Métissées,

La beauté rime souvent avec de longs cheveux bouclés ou lisses.

Du coup nous sommes une grande majorité à batailler avec cette nature qui ne nous satisfait jamais.

A grands coups de produits chimiques, de brushing, pinces lissantes et de tissages,

Pour avoir ces fameux cheveux longs et soyeux à la Beyoncé.

Le problème c’est que l’illusion est tellement bien faite,

Qu’elle pousse les novices à croire que c’est la « vraie » nature des cheveux de la Femme Noire.

En fait, ce n’est qu’une des nombreuses possibilités à laquelle on arrive

avec un réel investissement en temps et en argent.

 

Le prix?

Quand je pense à tout ce que j’ai dépensé….

  • 1 défrisage tous les 3 mois.
  • (50-100€ chez le coiffeur – 7-20€ à la maison)
  • 1h30 de brushing après chaque shampoing puis 30 minutes de lissage chaque matin…
  • (3 Lisseurs 50-100€ chacun + produits)
  • Pour les grandes occasions un tissage avec des mèches naturelles,
  • (60-100€ la pose + 80€ de mèches réutilisables)
  • Voir un lissage brésilien
  • (150-200€).

Et interdiction bien sûr de côtoyer les milieux humides!

 

La prise de conscience!

Le 6 mars 2014 la veille d’un voyage à NYC,

J’ai, sans le savoir, fait mon dernier défrisage.

J’ai cru que j’avais fait LE défrisage de trop qui allait me mener à la case Kojak.

Mes cheveux c’était transformés en une paille sèche qui crissait sous mes doigts…

J’ai décidé (sans savoir comment j’allais m’y prendre) que c’était la dernière fois que ça m’arrivait.

 

« A l’époque » Internet a été mon salut.

J’ai découvert des blogueuses Françaises ou américaines qui racontaient leurs expériences.

Elles donnaient des conseils pour les produits, les soins, les accessoires, les coupes

Et le vocabulaire de ma nouvelle communauté : Les Nappy

Je n’étais pas seule !!!!

 

La première chose que j’ai appris c’est qu’une fois qu’on arrête le défrisage il y a deux solutions.

 

1- Le Big Chop

Lors du 1er défrisage, on l’on met du produit sur toute sa chevelure,

Chassez le naturel…. Il revient au galop.

Donc à intervalle régulier, le principe est d’en remettre sur les repousses qui accourent.

Un peu comme une couleur lorsqu’on veut cacher ses cheveux blancs.

 

Le Big Chop c’est la grande coupe devant son miroir….

« The moment » que beaucoup de blogueuses décrivent les yeux embués dès que l’adrénaline est

Retombée: Tout doit disparaitre sauf ces fameuses repousses.

Celles qu’on a traqué depuis des années sans jamais avoir appris à les aimer ni les coiffer.

Et on coupe tout le reste pour devenir une 100% Nappy warrior à l’œil humide.

 

2- La transition

C’est la solution pour les peureuses comme moi.

Celles qui apprennent à regarder cette nouvelle nature de cheveux pousser.

Qui s’émerveillent devant cette « nouvelle partie de leur corps »

Et qui veulent juger la partie naturelle face à celle défrisée AVANT de couper.

Je me défrise depuis mes 18 ans…

Il y a donc 14 ans que je n’avais pas vu mes cheveux naturels.

Et voila à quoi ils ressemblent après 7 mois de transition.

wpid-img_20141027_143602.jpg

Et voilà à pourquoi mon Blog était mon exutoire à ce moment.

J’avais besoin de partager les pérégrinations d’une trentenaire qui découvre ses propres cheveux!

 

Les réactions face aux cheveux naturels ?

J’avais peur et heureusement elles ont été très positives.

Mon chéri adore, mes collègues et mes clients m’ont fait des compliments.

C’est un constat, dans ma famille il y a de plus en plus de filles en transition,

avec des locks ou 100% Nappy.

Bon, il y a toujours des moments ou certaines personnes qui ne connaissent pas,

oublie tout politesse pour vous toucher les cheveux.

Mais dans l’ensemble les gens savent se tenir.

Je vois aussi des articles sur le sujet dans la presse féminine généraliste.

Bientôt ça sera banal d’être Nappy!

Que les choses soient bien claires, je ne vais pas critiquer les filles qui se défrisent,

c’est aussi très joli et c’est surtout un choix personnel.

Mais j’aimerai qu’on arrête de dire et de penser que les cheveux de la Femme Noire

ne se conçoivent que défrisés.

 

Et Demain ?

Après 11 mois de transition,

Je vais couper ces dernières pointes raides et abimées.

Celles qui ne correspondent plus du tout à qui je suis aujourd’hui.

Finit la Nappy ¾ je vais devenir une 100% Nappy.

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. My Chuchotis dit :

    J’adore tes cheveux comme ça!
    C’est aussi dans la tendance du no poo de laisser le naturel revenir. Quelle que soit la nature de cheveux, je trouve que le naturel va souvent très bien voire mieux aux personnes concernées 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s