Ne m’abandonnez pas…

wpid-photogrid_1415007235572.jpg

 

Non je ne t’abandonne pas.

Je commence déjà à t’éduquer.

Un jour tu seras une femme, un partenaire, une amie, un collègue.

Et tu ferras face à ce mot que nul ne prononce.

J’espère que tu viendras m’en parler.

Mais je sais que combien c’est difficile.

Car le dire matérialise des peurs primales.

Echec, difficultés, inconnu, injustice.

 

Tu sais, j’aime beaucoup cette phrase de Khalil Gibran

“Les souffrances ont donnés vie aux plus grandes âmes.

Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices”

Sache que nous sommes tous les éminents héros

heureux ou malheureux de notre propre vie.

Chacun(e) se débat avec ses rêves et ceux imposés par la société.

Chacun(e) doit apprendre à fixer ses propres limites.

J’aurais beau tout faire, je ne pourrais pas t’épargner

Ces coups durs qui vont de pair avec la vie:

La maladie,

Les chagrins d’amours ou d’amitié.

Les déceptions en tout genre,

La solitude.

Les jugements & l’incompréhension.

Et tellement d’autres qui marquent notre corps et notre cœur.

Nous y sommes tous confrontés.

Si ce n’est pas directement c’est à travers nos proches.

Alors ne soit pas trop prompt à juger

Ni les autres ni toi-même.

Chacun(e) réagit à sa façon à ces événements qu’il n’a pas souhaité.

 

Tu le comprendras si tu regardes avec attention.

Tous les héros portent un masque pour se protéger.

Un masque qui dissimule leur véritable apparence.

Une cape tendance pour faire croire que l’ils savent voler.

De jolies chaussures pour focaliser l’attention vers le bas.

Une panoplie aussi courante qu’efficace,

Dans une société qui glorifie, non pas l’être, mais le paraître.

Cette  image que l’on finit par prendre pour la réalité.

 

La première fois que j’ai cru que tu arrivais c’était en décembre 2013.

Ton Papa et moi étions aussi surpris que paniqués.

Mais fausse alerte ce n’étais pas toi.

Ce 15 janvier 2014 restera gravé dans mon esprit…

 

Depuis 4 mois tu es grandement attendu.

L’amour ne faisant pas tout,

Nous avons essayé de favoriser ton arrivée.

Non pas avec des médicaments,

Mais en s’intéressant aux cycles de ta maman.

Et nous avons cru encore une fois que tu arrivais….

Cette fois ci ce n’est pas mon corps qui a le plus souffert.

 

Ta maman sait que ça arrive très fréquemment,

Mais une petite voix se demande si tout va bien en elle.

Et pourquoi la foudre frappe-t-elle encore une fois à la même porte.

Certaines femmes ne connaissent jamais cette déception,

D’autres ont leur cœur gravé par une étrange liste de dates.

Les ovulations, les tests positifs, les pertes de sang…

Alors je vais prendre une petite pause.

Mais je te promets que je ne t’abandonne pas.

J’ai besoin de souffler un peu.

Parce que je sais que je n’ai aucune certitude sur la 3ème .

Ce qui m’attriste le plus c’est de ne pas avoir le droit,

D’avoir une grossesse heureuse et détendue.

De ne plus me réjouir d’un test positif.

De ne jamais être suffisamment tranquille pour avoir,

Cette babyshower de mes rêves.

Avec des amies, des ballons colorés & des cupcake assortis.

Et 9 mois c’est long…

Alors je vais me reposer un peu avant.

 

Rassure-toi, la vie n’est pas faite que de pleurs.

Il y a une multitude belles choses !

Qui te précèdent et qui continueront avec toi.

En faite, j’ai parfois l’impression que tu es la.

Je vois déjà ta petite silhouette.

Dans mes rêve je la vois de dos.

Les cheveux bouclés, le teint halé.

Un petit bout de moi et de ton papa.

Nous sommes déjà là,

Et quand tu seras prêt, tu nous rejoindras.

5 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s