Le Bain

wpid-photogrid_1414157903287.jpg

Le soleil ambré de Casablanca c’est enfin couché,

Place à une nuit fraiche et enveloppante.

En voiture, l’heure est au slalom:

Entre les rues sinueuses, les voitures trop chargées,

et les piétons distraits….

La conductrice glisse dans ce décor en mouvement.

Elle discute avec moi, pointe du doigt villas & palais,

et bifurque au dernier moment pour changer de voie,

éviter un piéton ou frôler une voiture.

Ca y est, nous sommes enfin arrivées.

 

Ici point de mixité: A chacun son entrée!

A l’accueil on me rattrape en courant.

Chacun sa porte, chacun son univers.

Dès lors nous resterons entre femmes.

Plus nous montons les marches,

Plus la langue française se fait rare.

Place à l’arabe dans cet univers moite & 100% féminin.

Elles m’invectivent, elles me touchent.

Je suis perdu mais ces femmes sont décidés à me guider,

en dépit de la barrière de la langue.

Heureusement à ce moment je suis encore accompagné…

Une personne rare et généreuse.

Une inconnue qui m’a conduit et invité.

Elle a aussi préparé ma soirée.

 

Dans un sac soigneusement préparé,

Je découvre l’ampleur de sa générosité.

– Une serviette moelleuse,

– Un capuchon en éponge,

– Un foulard léger,

– Un gan de gommage

– Un plus doux pour le visage

Et plus au fond je découvre une petite trousse noire:

– Une savonnette à l’argan,

– Une huile de douche,

– Un shampoing,

– Une brosse.

Tout est neuf et emballé.

Ce n’est pas un kit acheté tout prêt.

C’est du temps que l’on dédirait, en souriant, à une fille,

une nièce ou une bonne amie de passage.

Emue par cette nouvelle attention.

J’écoute ses dernières recommandations:

« Au bain, on prend son temps,

alors ne regarde pas l’heure.

Moi je t’attends à côté »

 

Et c’est en maillot de bain que je pénètre dans un nouvel univers.

Le Hamman ne ressemble pas aux Spa hôteliers.

Soudain timide je suis impressionnée par le nombre de femmes,

Nues ou presque.

De tous âges.

Ces corps sculptés (marqués diraient d’autres) par la maternité.

Je ne peux m’empêcher de les regarder.

Ils racontent une partie de leur histoire de femme.

Césariennes,

Cicatrices sur la poitrine de survivantes,

Pubis ternes de multipares,

Poitrines pleines de mères ayant pu s’échapper quelques instants,

Bustes menus de coquettes sans attaches,

Toutes ont des courbes peu conformes aux standards.

Pourtant je les trouve si belle.

J’aime (soudain) cette notion de corps marqué par la vie.

 

Sans miroir, je me scanne mentalement,

Je me perçois différemment:

Ma vie de fille et de femme aussi inscrite sur ma peau.

Mes cheveux mi-naturels mi-défrisé témoignent de ma transition.

Mon maquillage n’est assortie qu’à mon humeur.

Mes tatouages me représentent à 18, 20, 25 et 30 ans.

Ma cicatrice sur l’aréole gauche est le vestige d’un cœur brisé

et d’une tumeur vaincue.

Mes hanches (trop) voluptueuses,

illustrent les bonnes choses que j’aime mettre dans mon assiette.

Mes petits pieds sont parfois blessés par mon addiction aux chaussures.

En fait parmi ses femmes je me sens bien.

 

Je mets du temps à retirer mon haut de maillot.

Mais dès que c’est fait je me sens différentes.

Ces marques du corps par la vie,

Ces marques sur MON corps liées à MA vie.

Qui peut les juger?

Et surtout qui cela intéresse?

Je me lâche finalement dans le rituel du Hamman.

Sur une table au milieu de toutes,

Je m’abandonne au gommage vigoureux,

Puis au savonnage presque sensuel

de ce corps imparfait.

Quasiment difforme si je le compare aux magasines:

Modelé par ce régime que je n’arrive pas à commencer,

Orné de ces cheveux qui ne sont pas lisses.

C’est moi.

Et tout à coup, je sens que je l’aime bien.

Et c’est ressourcé que je retourne voir ma bienfaitrice.

7 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. stessie dit :

    Oh quelle plénitude! Un beau état de grace

    J'aime

    1. missmllblog dit :

      Oui un pur moment de bonheur !

      J'aime

  2. My Chuchotis dit :

    J’adore la façon dont tu racontes le corps de ces femmes et le tien. C’est très vrai ce que tu dis, chaque marque de notre corps dit quelque chose de nous. Qui se soucie de la perfection dans ces conditions? 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. padre dit :

    Bravo Mumu ! Tu as des dons d’écrivaine !

    J'aime

    1. missmllblog dit :

      Merci ! Ravie de te compter parmi mes lecteurs

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s