Question d’éducation

le

wpid-photogrid_1406468773954.jpg

Juste avant le départ du train vers la capitale nous avons pu dégager quelques heures.

L’occasion de discuter en grignotant sur la plage de Royan.

Le soleil, l’air marin, le sable.

Cadre idyllique pour lancer de grandes conversations sur l’avenir.

«Alors, tu as pensé quoi de tes vacances en familles »

J’ai adoré.

En observant les autres je me suis regardée moi.

Mes délires de tati cool qui sait en jouer.

Mon peps de cousine dévouée un peu trop envahissante.

Mon tempérament de femme amoureuse parfois lunatique.

Moi et mes défauts qui pourtant partent d’un bon sentiment.

Ce qui ne les rendent pas moins agaçants!

Mais le plus dur à encaisser….

C’est de réaliser que je ressemble beaucoup à ma maman.

Je le lui ai toujours reproché mais je fonctionne comme elle.

Mais moi aussi j’ai « mon code de conduite »

et quand on ne le suit pas je le fais sentir.

Même sans un mot, le message est limpide sur mon visage.

Quand est que je vais me mettre dans la tête que chacun a SES REGLES ???!!!

 

Par exemple, l’alimentation de mes neveux et nièces me perturbe.

Je trouve qu’ils mangent trop gras, trop sucré, trop salé (Vive la pub!)

Et en trop grosse quantité de manière générale.

C’est un point de vue que j’ai depuis plusieurs années,

surtout au vu de notre patrimoine génétique (surpoids, diabète, cholestérol etc…)

Mais qui se base sur des réunions de familles ou des vacances.

Le moment ou justement les parents relâchent la pression.

Donc pas le schéma fidèle d’une alimentation quotidienne

qui de toute façon ne me regarde pas…

Mais je n’y peux rien je me sens concernée!

Il faudra que je m’en souvienne, les proches se sentent concernés

parce qu’ils nous aiment nous et nos bambins.

 

Avec Monsieur Chéri, nous observons beaucoup les couples qui ont des enfants.

On est dans la position facile de pouvoir discuter des choix de nos proches.

On s’inspire d’eux pour garder le bon et anticiper les difficultés.

L’alimentation par exemple, (oui ça me perturbe vraiment)

Comment donner de bonnes bases dans une société malade?

Les enfants sont constamment sollicités par la télé,

par le marketing de certains produits,

Et par cette sacro sainte institution qu’est le gouter.

En plus, à tort ou à raison, on leur demande leur avis.

Ils disent souvent qu’ils n’ont pas faim quand vous apportez les fruits et légumes.

Mais posez un paquet de pépito sur la table et l’appétit revient au galop.

Ma mère cuisinait beaucoup de légumes frais et achetait peu de gâteaux.

J’ai dû manger mon premier Big Mac à 14 ans avec mon premier petit copain.

Elle avait raison, aujourd’hui je la comprends.

Mais enfant, je me souviens encore de ma frustration

quand ma mère me refusait des biscuits pour le gouter

que je j’avais le droit à un morceau de pain avec du beurre et de la confiture.

 

Et puis il y a d’autres sujets que nous avons abordés une fois de plus.

Les enfants et la télé: quelles limites?

Pendant ces vacances, je me suis rendue compte qu’il ne suffit pas d’éteindre la télé.

Il faut aussi occuper ses enfants.

Et des fois lorsqu’on a besoin d’être tranquille elle fait une bonne nounou.

Mais là encore il faut s’investir pour prendre le temps de choisir un programme adapté.

 

J’ai eu la confirmation que les enfants sont fatigants.

Ils ont constamment besoin de l’assistance de leurs parents pour les taches primaires.

Ça je l’avais sur ma liste!

Papa et maman nourrissent, torchent, lavent, câlinent et pansent les bobos.

Mais l’éducation c’est une autre paire de manche.

On sait tou(te)s qu’il faut répéter sans arrête les mêmes choses.

Ce que je ne savais pas c’est qu’il y a des batailles constantes qu’on devra mener en tant que parents.

Les valeurs ce n’est pas juste « Mangez équilibré et bougez au quotidien »

C’est anticiper chaque repas en transmettant les bonnes règles.

C’est se battre au quotidien pour lui faire apprécier les gouts au delà du sucre.

Et ça tout en menant de fond une multitude de combats.

Pour le sport, l’école, les rapports hommes femmes, le métissage, les religions….

C’est aussi l’occuper sans s’oublier soit même ni son couple.

C’est trouver un deuxième souffle lorsqu’on est fatigué.

Faire un enfant ça à l’air être une aventure aussi excitante qu’éreintante.

Et j’en ai eu un bel avant-gout pendant ces vacances en familles.

Alors un grands merci à mes super cousines elles sont sur le fond H24.

Et leurs enfants formidables, je les aime même quand ils me rendent dingue.

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. stessie dit :

    Ouin ouin, j’ai encore raté une excusion en famille. Pas possible de voir cette tati cool mais sévère. Snif

    J'aime

    1. missmllblog dit :

      L’an prochain 🙂

      J'aime

  2. La Lionne dit :

    Rien qu’à lire ton texte la fatigue me tombe sur les épaules !!! krkrkrkr !
    Quand on hurle “J’SUIS UNE MAMAN QUI DECHIIIIIIRE” ce n’est pas pour rien ! ça nous motive et nous donne la force ! On cherche toujours à faire plus… A faire mieux… et des fois on oublie qu’on donne déjà le maximum.
    Être parent c’est du TAF !
    Perso j’ai bien conscience de l’investissement que ça demande et des sacrifices. C’est un bonheur sans limite mais c’est aussi très dur. Comme tu le dis bien nous ne sommes pas que des parents… nous sommes des conjoints, des personnes actives, des amis… Les journées ne durent que 24h !
    C’est aussi pour tout cela que je ne comprends pas bien pourquoi je choque ou dérange quand je dis que JE suis entièrement comblée avec mon fils et que JE ne ressens pas le désir d’agrandir la famille.
    Quoiqu’on en dise devenir parents est un choix égoïste, au départ on fait un enfant pour soi. Il ne faut pas se mentir ! Donc agrandir ou non la famille ne concerne pas que le bout choux qui est déjà là mais aussi et avant tout ceux qui devront l’élever ! Avec tout ce que ça implique…

    J'aime

    1. missmllblog dit :

      Je crois que je comprends.
      J’ai toujours eu du mal à faire preuve d’empathie pour les situations que je n’ai pas vécues.
      Sache que commander les bébés chez les autres c’est toujours plus facile quand on est la tati cool et qu’ils rentrent dormir chez LEURS parents le soir !!!!
      Alors c’est quand que tu nous fais des jumeaux ???!!!!! 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s