Coming out

o-FEMINISME-facebook

On dit que ce qui ne tue pas rend plus fort.
Toutes ces épreuves de la vie qui font qu’il y avait un avant et qu’il y aura un après.
La maladie, la perte d’un proche, la fin d’une relation importante, la trahison d’une amie…
On se demande souvent « Pourquoi moi? »
On pleure, on crie, on jalouse ceux qui vont bien, on appelle à l’aide,on se renferme.
Et souvent on fait tout ça à la fois.
On s’en veut d’aller si mal mais aussi de continuer à vivre.
Moi je me souviens encore du premier éclat de rire « après » et de mon sentiment de culpabilité.

Il y a toujours un jour ou on commence à en parler.
Ca prends des jours, des semaines ou des années mais le moment arrive.
Une amie, un jour traverse la même épreuve.
Un reportage
Un témoignage
Une interview

Lorsque j’ai traversé cette épreuve j’ai écris car je me sentais seule.
J’ai déploré l’absence d’un réseau féminin,
D’une structure médicale à l’écoute qui m’aurait soutenue ou guidée.

Ce texte, j’ai encore du mal à le relire.
Je ne sais même pas si les mots que j’ai couchés sur le papier ont un sens.
Tout ce que je sais c’est qu’en Janvier 2014 j’ai fait une fausse couche et je ne l’oublierai jamais.

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. La Lionne dit :

    Il existe des forums de discussions. Mais au niveau des structures de l’État c’est le bug néant…. En voyant arriver la parité au gouvernement j’espérais qu’il se créerait plein de Simone Veil…. kedal ! Honteux…

    Aimé par 1 personne

    1. La Lionne dit :

      *c’est la BIG néant

      J'aime

  2. missmllblog dit :

    Je me demande si ces femmes de pouvoir  » sont au courant »
    Beaucoup de femmes font des fausses couches c’est un fait bien connu mais en fonction de ton milieu social tu n’es peut être pas encadrée/soutenue de la même façon.
    Quand on est pas confronté à cette partie du corps médical on ne peut pas l’imaginer.
    Tous ceux à qui je l’ai raconté tombaient des nues.
    Et ça reste un sujet tabou difficile à lancer.
    Dans un article j’avais lu la notion de  »coming out de la fausse couche » et c’est tellement vrai.
    Plus on ose en parler, plus les langues se délient.
    Alors il faut en parler c’est pour ça que j’ai publié mon histoire dans l’article  »Confidences entre Femmes »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s