Cruelles absences

Cruelle Absence

Depuis toujours les femmes sont considérées comme inférieures dans la très large majorité des sociétés.

Comme si porter et élever les enfants était une tache dégradante.

La nouvelle publicité Always est un petit zoom ludique sur notre inconscient collectif

 

Courir comme une fille, crier comme une fille, se battre comme une fille….

On a tous cette image bête à l’opposée du traditionnel « Je suis un bonhomme »!

Pourtant chez les Antillais le concept de la Femme Potomitan sur qui repose la famille est très répendu.

Ailleurs d’autres femmes fortes sont aussi reconnues.

Et ne dit-on pas que derrière chaque grand homme il y a une femme?

Alors d’ou vient le malaise?

 

Dans notre inconscient, j’ai l’impression que les filles semblent prédestinées.

Statistiquement nous faisons plus d’études supérieures,

Nous avons moins d’accidents graves de voitures.

Mais rien à faire, « notre » réputation nous précède.

 

J’ai un coté très fashion victime qui tranche énormément avec mes opinions politiques, mes choix de carrière et ma vie de femme.

J’ai constamment l’impression « d’impressionner » lorsqu’on me connait mieux.

Ah bon tu as fais des études, tu es bilingue, tu sais écrire, tu lis aussi ?

Du coup, je me répète, si je porte du rose et que j’ai une voix aiguë j’envoie un apriori de bêtise?

 

Depuis peu je souhaite un enfant mais ce désir m’est venu après mes 30 ans.

J’ai eu besoin d’avoir mes étapes à moi.

Enfant, Ado, Etudiante, Globe Trotteuse…

Maintenant que je suis une jeune femme, je recommence à espérer une grossesse avec un Happy End.

Et avoir une fille pour mon premier enfant serait la cerise sur le gâteau.

Le gâteau étant un beau bébé en pleine santé.

 

En temps que féministe et je l’espère Mum-to-Be 🙂

Je ne pouvais qu’être attirée par ce reportage.

Depuis des décennies en Asie les petites filles sont décimées

Il est de notoriété publique dans certains pays qu’avoir une fille c’est arroser la pelouse du voisin…

Et apparemment en temps de crise tous les moyens sont bons pour l’éviter.

Avortements sélectifs, abandons, mauvais traitements et assassinats….

Mon Dieu mais nous parlons d’enfants!

 

Les filles sont les premières victimes

Les mères suivent en tant que complices (actives) rongées par la culpabilité:

Tuer pour s’excuser d’avoir « mal enfanté ».

Et ces père qui n’apportent pas leur petite touche Y obligatoire à ce fils tant désiré ?

Leurs futurs fils clôtureront la marche en ne trouvant pas d’épouses dans certaines régions.

 

Un très bon reportage qui renforce ma conviction personnelle.

En toute chose un équilibre est nécessaire pour préserver un espace à chacun.

Dans notre monde c’est une chose qu’on continue à comprendre trop tard.

 

La Malédiction de naître fille

2005

Disponible sur Dailymotion

 

2 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s