Confidences entres Femmes

confidences entres Femmes

Chaque femme a son histoire

Dans mon esprit, une fausse couche c’était surtout une souffrance mentale.

J’ai eu vraiment peur de faire une dépression

C’était aussi du sang qui coule à un moment précis.

Et puis une déprime inimaginable

 

Ma fausse couche c’est une période de ma vie et non pas un moment précis.

Il y a eu plusieurs «moments clés » puis «un après» .

J’essaie depuis plusieurs jours d’écrire cette expérience avec beaucoup de difficultés.

Parce que selon moi si on ne peut pas lutter contre la cause,

En matière d’accompagnement d’une femme qui traverse cette épreuve

Tout est à revoir.

Quand j’en aurais la force je me battrais pour faire évoluer la situation.

 

Pour le moment j’ai envie de t’écrire à toi qui vit/va vivre cette épreuve

Je veux te faire part de ce par quoi je suis passée

Comme une cousine l’a fait pour moi

Savoir ce qui t’attend t’aidera à mieux gérer la situation

 

La Déception

Oui tu seras déçue et sur plusieurs points.

On te dira que c’est très « courant et banal »

Des phrases très dure à encaisser et qui vont t’être répétées plusieurs fois.

Mais qui ne t’aiderons en rien car chacun voit midi à sa porte.

Moi je suis déçue de ne pas avoir mené ma grossesse à terme

Je suis déçue de voir mon homme souffrir car il ne peut rien faire pour moi

Je suis déçue de la façon désinvolte avec laquelle le corps médical m’a abandonné à mon triste sort

Aucunes explications, pas d’arrêt médical, juste 2 boites de Spasfon et 1 de Doliprane.

Sache que cette déception est plus facilement gérable lorsqu’on est entouré

Ne fais pas comme moi ne fait rien seule.

De nombreuses femmes enceintes ont des saignements et des douleurs pelviennes.

C’est n’est peut- être rien.

Si c’est une fausse couche sache que personne ne pourra l’empêcher.

Alors si tu as des symptômes, ne te précipite pas à l’hôpital.

Attend qu’une personne de confiance t’accompagne.

Tu vas passer par tellement de phases…

 

La Peur

Tu vas avoir peur.

Tu vas peut-être même être terrorisée.

Tu auras besoin de femmes qui ont traversé cette épreuve.

Moi je vais te dire ce qui m’est arrivé.

Après des pertes rouges qui m’ont amené à l’hôpital

J’ai un peu plus saigné car ils m’ont fait plusieurs échographies et toucher vaginaux.

Le lendemain je suis allé au travail.

Mais toi tu es prévenu, ça ne t’arrivera pas.

Demande un arrêt immédiatement.

Au travail j’étais dans un état second.

Flippée par mon manque de réaction et la peur de mes éventuelles réactions.

J’ai eu la bonne idée d’en parler à mon boss et du coup je me sentais plus libre.

En fin de journée j’étais épuisée je suis parti très tôt dans l’intention de travailler de chez moi.

Le jour d’après j’ai été réveillé par des douleurs terribles.

Je ne pouvais pas marcher car j’avais de violentes contractions.

J’ai appelé ma cousine qui a vécu plusieurs fois cette épreuve

Elle a partagé son expérience…

J’ai eu quelques minutes pour me préparer.

Sache que ton corps va expulser ce qui n’a plus de raison d’être en toi.

En fonction de l’avancée de ta grossesse ça se passe à la maison ou à l’hôpital (curetage)

Moi j’étais à 7 semaines d’aménorrhées donc pas « besoin » d’aller à l’hôpital.

Mais c’est ton corps donc tes règles.

Si tu préfères un milieu médicalisé fonce.

Tu ne peux pas bouger ? Appelle les pompiers.

Tu es aux commandes.

Moi j’ai suivi les conseils de ma cousines et j’ai pris un bain

J’ai mis plein de mousse car je ne voulais rien voir.

Mais pourtant j’ai vu.

Tu vas perdre du sang mais pas celui que tu connais.

Ça sera très épais presque solide.

Et tu auras mal.

Ne sois pas pudique.

Ne reste pas seule.

Mon homme me tenait la main et il a retiré de l’eau tout ce qui me faisait peur.

Et quand tu vas te lever la gravité va faire « tomber » les plus gros.

C’est naturel, ton corps va expulser le sang prévu pour ta grossesse.

C’est douloureux et impressionnant mais naturel.

Donc n’ai pas peur.

 

L’Impuissance

Toi et tes proches serez impuissants

Toi tu vas subir ton corps.

Il saura très bien comment procéder.

Suis tes envies mange ce qui te tente ne te force en rien.

Mais soit à l’écoute, si tu ne peux plus t’alimenter va voir un médecin.

Moi au début je buvais du thé très sucré et je mangeais des biscuits.

Et puis j’ai repris une alimentation un peu plus diversifié.

Très différente de celle pendant ma grossesse.

Toutes mes envies me font horreur pour le moment.

Pense aussi à ton homme si tu peux

Ça ne c’est pas passé en lui mais c’était une partie de lui et toi aussi d’ailleurs.

Lui aussi a perdu quelque chose.

Ton sourire, vos projets, l’idée d’une future grossesse insouciante.

Et il a peut-être même peur de te perdre toi.

Vous serez impuissants tous les deux et tu sais ce qu’on dit ?

L’union fait la force.

 

La Douleur

Pour moi la fausse couche c’est plusieurs types de souffrances.

J’ai vraiment subi un mal qui a touché mon corps.

Contractions, crampes, vertiges, dégouts alimentaires, dégout de moi.

Une vrai bulle de souffrances physique.

Et là pour t’aider tu n’auras que des médicaments courants.

Rester allongée pendant les premiers jours m’a fait du bien.

Puis j’ai essayé de m’assoir pendant des périodes de plus en plus longues.

Puis de marcher en faisant attention à mes sensations.

Désolé de te le dire mais tu n’auras pas mal que le jour de ta fausse couche.

Mais pendant une période de 10 à 15 jours.

Heureusement ta douleur ne sera pas constante et ira en diminuant.

Je ne te cache pas qu’il y a parfois des pics de douleurs.

Hier ça allait « bien » pour moi presque plus de sang et ce matin j’ai eu des douleurs au réveil

En faite, j’ai trouvé un caillot de sang d’un cm environ dans ma culotte.

Tu sais, je n’avais « que du sang » depuis plusieurs jours.

 

Et puis il y a une douleur morale qui je pense amplifie la douleur physique.

Cette douleur est propre à chacune.

Moi je m’en veux de ne pas la ressentir comme je l’imaginais.

C’est horrible à écrire, mais pour moi personne n’est mort.

Parce que ma grossesse était trop « jeune » pour que je ressente un enfant.

Ce que je ressens c’est la fin précoce de ma grossesse.

A chaque fois que je rie, je me déteste

A chaque fois que je mange me m’en veux.

Physiquement je ne peux pas faire l’amour mais mon homme me manque et ça me perturbe.

Et ce qui me fait vraiment me sentir coupable c’est que j’ai envie de passer à autre chose.

Je ne sais pas ce que tu ressens mais exprime toi à ta façon.

Parle, écrits, pleure, mange, ne mange pas.

Moi j’ai tout fait.

Et tache d’être plus intelligente que moi en n’étant pas trop dure avec toi-même.

 

La Solitude

Ca je pense que tu t’y attendais.

C’est dans ton corps personne ne peux le ressentir avec toi.

Mais tu peux l’exprimer à ceux qui prendront de tes nouvelles.

Certains ne t’appelleront pas ne sachant que te dire.

Sache qu’ils ne s’en fiche pas, ils ne savent simplement pas quoi te dire pour te soulager.

De toute façon personne ne le pourrait.

Mais certaines discussions, voix, sms, mails vont te toucher et te faire du bien.

Alors ne rejette pas tout le monde.

Mais sache que tu peux choisir à qui parler.

Sois égoïste et fais fi des conventions.

 

Moi je me suis senti seule pourtant j’étais très entourée.

L’interne m’a traité comme si ce n’était pas important.

On m’a renvoyé au travail comme si c’était normal

On ne m’a pas examiné me disant que la nature s’en chargerait.

Mon échographie de contrôle a été annulée

Mes RDV avec ma gynéco également

Toute ma grossesse a été effacée

Et ma fausse couche a été mise de côté.

 

On ne m’a pas parlé

On n’a pas soulagé mes douleurs.

On ne m’a pas écouté

On m’a abandonné

Et j’espère que pour toi ça changera.

 

Les Remords

Chacun ses propres démons.

Moi j’ai fait 100% attention à mon alimentation pendant ma grossesse.

Je suis passé de plusieurs heures de sports par semaine à quelques séances et Yoga et de Pilate.

J’ai joué le jeu, et tu sais quoi ?

Il y a des milliers de femmes qui ne font pas attention (volontairement ou non) et qui mènent leur grossesse à terme.

J’ai une cousine qui a fait une radio des poumons en début de grossesse.

D’autres ont pris des coups

Dans beaucoup de pays on mange ce qu’on peu et il n’y a pas de régime « toxo-friendly »

Alors ne te retourne pas trop le cerveau.

Parce qu’on ne fournira pas de réponses

En France, on ne fait ni test ni examen avant 3 fausses couches consécutives.

C’est le pays dans lequel tu vies.

 

Ma tu vas toujours trouver cette petite chose pour laquelle tu t’en veux.

Et la personne ne pourra rien faire pour toi.

Sauf toi.

 

Je pense que les avions ne s’écrasent jamais pour une seule raison.

C’est toujours une combinaison d’événements qu’on ne peut ni maitriser ni connaitre totalement.

Pour une raison que j’ignore mon bébé c’est implanté bas.

J’étais très stressée pour cette première grossesse

Je suis tombé enceinte 2 semaines après avoir arrêté la pilule

J’ai des fibromes dans l’utérus

J’ai pris des compléments alimentaires pour femme enceinte et il y avait de l’Iode

Une substance à laquelle je suis allergique en injection.

Chacune de ses raisons médicalement ne pose pas de problème majeur.

Mais la combinaison…. ?

Les médecins ne chercheront pas.

Ils te sortiront des statistiques « dans 80% des cas c’est une anomalie liée aux chromosomes

ou aux organes vitaux et pour le reste on ne sait pas ».

Toi et moi va devoir s’absoudre… Ou pas.

 

Le Deuil & L’Absence de Deuil

En fonction de l’avancé de ta grossesse et de ton désir de maternité

tu auras peut-être une période de deuil.

Je pense à certaines que je connais qui ont perdu leurs enfants.

4mois, 6 mois, 8 mois ½

Je ne peux pas imaginer ce que l’on rescent dans ce cas.

 

Mais la situation inverse peut aussi te perturber.

C’est mon cas.

Je ne ressens pas de perte.

J’en parlais avec ma cousines qui me disait que le désir de maternité est très puissant

et qu’il me remettrait « vite dans la course ».

Mais je ne me sens pas dans une course.

Je me rends compte que je suis tombé enceinte très vite.

Et que j’ai même eu du mal à réaliser.

J’ai adorée ces quelques semaines de grossesses.

Mais ce qui me poussait c’était notre future vie à 3.

Pas vraiment le faite de pouponner.

Du coup je me dis que c’est simplement décalé.

Je ressens une déception pas un manque.

C’est une sensation vraiment atténuée contrairement d’autres futures mamans.

 

Ce que j’aimerai te dire en faite je te l’ai écrit.

Et j’espère vraiment que tu passeras le message à d’autres.

Aucune femme ne devait vivre ça toute seule.

Pas en France

Pas au 21ème siècle.

5 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s